Après des études universitaires de lettres et de théâtre à la Sorbonne-Nouvelle, Marion se forme à la pratique du jeu au Cours Florent, puis à une approche plus singulière auprès de Stéphane Cheynis (Ophrénie Théâtre), qui propose une recherche scénique inspirée du Butoh.

Dès ses débuts et en parallèle de sa formation, Marion crée des spectacles au sein de la Compagnie Esquimots qu’elle fonde à Dijon en 2004. Elle met en scène des textes de Howard Barker, d’Eugene O’Neill de Witold Gombrowicz, et participe à des créations collectives. En 2009, elle met en scène L'Eveil du Printemps de Frank Wedekind au sein de la compagnie parisienne « Après nous, le déluge ! », et rencontre Christian Duchange, metteur en scène de la Compagnie l’Artifice. Elle devient son assistante en 2011 pour la création de La Dispute de Marivaux avec les élèves du Conservatoire à Rayonnement Régional de Dijon.

Leur collaboration s’étoffe en 2012 avec l’obtention d’une aide ministérielle au compagnonnage dans le cadre duquel elle collabore à la mise en scène du spectacle Peter Pan d’après l’œuvre de J.M. Barrie, qu’elle adapte pour la scène aux côtés de Christian Duchange (création novembre 2013).

Au sein de la Compagnie Esquimots, elle crée en 2010 le spectacle Déserteur, un montage de textes, en 2012, L’Examen de la Maturité d’après L’Histoire (Opérette) de Witold Gombrowicz, en 2014 La chambre rouge, d’après Les Désarrois de l’élève Törless de Robert Musil, et en décembre 2015 L’Orange Mécanique d’après le roman d’Anthony Burgess.

En 2014, Marion est artiste associée de la Minoterie (Dijon), un nouveau pôle enfance et jeunesse créé à Dijon et dirigé par la Compagnie l’Artifice. La même année, elle crée le spectacle cirque et théâtre Après grand c’est comment de Claudine Galea au sein de la Compagnie Manie dirigée par Vincent Regnard, jongleur.

Diplômée en 2009 d'une licence professionnelle d’encadrement d’ateliers de pratique théâtrale à la Sorbonne Nouvelle, Lucile se forme à la pratique du jeu théâtral auprès de Stéphane Cheynis de la compagnie Ophrénie Théâtre, ainsi qu'aux arts de la marionnette au Théâtre aux Mains Nues, Paris (formation intensive 2010-2011).

En septembre 2011, elle intègre l'ESNAM (école supérieure nationale des arts de la marionnette) ) Charleville-Mézières pour une durée de trois ans où elle se forme à différentes techniques liées aux Arts de la Marionnette et au spectacle vivant.

Au cours de sa formation, elle écrira et mettra en scène deux projets de 30 minutes : Le dos du dos au Théâtre aux mains nues en 2011, et Trois fois rien inspirée de Va-et-Vient de Samuel Beckett à l’ESNAM en 2014.

En décembre 2014, elle créée à la Minoterie La petite conférence manipulée, solo pour une comédienne et de nombreuses marionnettes. Elle bénéficie pour ce spectacle d’un compagnonnage auprès du Théâtre aux Mains Nues (Paris). Le spectacle est actuellement en tournée depuis le mois de septembre 2015 (L’Hectare scène conventionnée de Vendôme, festival En Ribambelle (Théâtre de la Criée et Théâtre Massalia), festival Marionnettissimo à Tournefeuille, Théâtre le Passage à Fécamp...)

Elle rejoint un groupe de recherche et d’entraide artistique en Juin 2015 (cirque, théâtre et marion- nette) reliant Marion Chobert, metteuse en scène de la Cie Esquimots et Vincent Regnard, jongleur de la Cie Manie.

 

Suite à une première collaboration en 2011 sur L'Examen de la Maturité (création de masques), elle réalise en 2014 un stage de 3 mois au sein de la Cie Esquimots dans le cadre duquel elle assiste Marion Chobert à la mise en scène du spectacle La chambre rouge et réalise avec elle l’installation Intérieurs.

Elle co-animera par la suite à ses côtés un projet d’ateliers avec les jeunes d’un centre ouvert dépendant de la Protection Judiciaire pour la Jeunesse en partenariat avec la Minoterie (Dijon).

 

 

Comédien, il se forme à l'Atelier Théâtral de Création auprès de Françoise Roche, puis au Conservatoire du 5e arrondissement de Paris sous la direction de Bruno Wacrenier et Solène Fiumani.

Il intègre en 2011 la promotion 41 de l’Ecole du TNS, en section jeu. Il y travaille notamment avec Franck Vercruyssen (Tg STAN), Gildas Milin, Robert Schuster (Ernst Busch, Berlin), se forme à la préparation physique avec Marc Proulx, et au chant avec Françoise Rondeleux, et joue sous la direction de Cécile Garcia-Fogel (Bérénice, Racine), et Eric Vigner (Le Vice-Consul, Marguerite Duras). Enfin, il y crée Cromwell de Victor Hugo, dirigé par Sacha Todorov, et Splendid's de Jean Genet, dirigé par Vincent Thépaut, avec qui, en 2015, il monte Antoine et Cléopâtre de Shakespeare pour le Festival du Théâtre 13.

Depuis 2008, il développe un travail de recherche sur le corps, inspiré du théâtre traditionnel japonais et de la danse Butoh, aux côtés de Stéphane Cheynis d'Ophrénie Théâtre. Suivant ce même intérêt, il se forme aux arts martiaux (karaté, qi gong, aïkido, kung fu), et suit une première approche de la contorsion avec Ericka Maury-Lascoux.

Musicien, il chante et joue en tant que guitariste et pianiste dans différents spectacles (Antoine et Cléopâtre, Le Vice-Consul, Dicklit avec Gildas Milin).

 

Il a rejoint la Compagnie Esquimots en 2006 pour Le deuil sied à Electre d'Eugene O'Neill, et participe depuis à la plupart de ses créations sous la direction de Marion Chobert (notamment Déserteur, et L'Examen de la Maturité). Dans L'Orange Mécanique, il interprète le  rôle d'Alex.

 

 

Benoit Antonin Denis joue pendant huit ans au sein de la compagnie vichyssoise « Euphoric Mouvance » où il fait ses premiers pas sur scène à l’âge de dix ans. Il intègre par la suite l’école des Enfants Terribles à Paris.

En 2007, il fonde la compagnie « Après nous, le Déluge ! », au sein de laquelle il interprète le rôle de Moritz dans L’Eveil du Printemps de Frank Wedekind, mis en scène par Marion Chobert, et dans laquelle il met en scène Kids de Fabrice Melquiot. A partir de 2010, il travaille sous la direction de Fabrice Eberhard (Vous connaissez mon beau frère et Le Tartuffe de Molière), et de François Tardy (Femme je vous aime, Cabaret intime…). Il participe aussi à plusieurs courts métrages comme « Cendre », réalisé par Pierre Alfred Eberhard, et présenté dans le cadre du festival international « Courts devant ».

 

Il retrouve Marion Chobert pour la création de L’Examen de la Maturité (2012) d’après L’Histoire (Opérette) de Witold Gombrowicz. La création de La chambre rouge est sa troisième collaboration avec Marion Chobert. Il interprète le rôle de Törless.

Groupe de Recherche et d’Entraide

Cirque - Théâtre - Arts de la marionnette

En juin 2015, la Compagnie Esquimots et la Compagnie Manie à Dijon s’associent pour fonder un groupe pluridisciplinaire dont l’activité s’articule autour de recherches artistiques croisées, de la mise en œuvre de projets de médiation communs et d’une mutualisation des moyens des deux structures.

Afin que chaque compagnie puisse conserver son autonomie et ses spécificités, ce groupe n’a pas d’entité juridique à part entière. Il désigne une dynamique de collaboration et d’entraide impulsée par trois artistes et deux administratrices venant des arts de la marionnette, du théâtre et du cirque : Lucile Beaune, comédienne-marionnettiste de la Compagnie Index, Marion Chobert, metteuse en scène, Vincent Regnard, jongleur, ainsi que Cécile Henny et Vanessa Douzon, administratrices de production et de diffusion.

Par des échanges réguliers et approfondis autour de nos pratiques, par la circulation des idées et des expériences, et par la mise en commun de nos outils, réseaux, compétences et moyens, nous voulons créer les conditions d’une recherche artistique exigeante, ouverte et novatrice. Nous souhaitons également que cette dynamique appuie la structuration de nos compagnies à travers leur ancrage dans le territoire et la professionnalisation de leurs équipes et outils.

 

Romain se forme à l’éclairage depuis 2002, diplômé d’un DMA de régie de spectacle option lumière, il suit le parcours du département réalisation lumière de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre à Lyon (ENSATT) d’où il sort diplômé en 2009.

Depuis, il participe à différents projets en tant qu’éclairagiste au théâtre, avec Mauser mis en scène par Mathias Langhoff, J’ai fait une belle croisière avec Jean-Pierre de la Cie le Bruit des Couvert, pour l’opéra avec la Cie Manque pas d’Airs pour laquelle il crée trois spectacles ou pour la danse avec Ballets russes et Nuits d’été de L’Ensemble Carpe Diem ou Dust Park 2 de Yuta Ishikawa, pour le cirque contemporain avec le spectacle La Tête en confiote de la Cie la Conserverie ou MAD in FINLAND de la Cie Galapiat.

Il réalise la création lumière du premier spectacle de la Cie Galapiat, Risque Zéro et de la Cie Perdue, Du o des Branches. Il travaille en tant que régisseur lumière et régisseur général pour la compagnie de danse de Fabrice Ramalingom, la Cie RAMa. Il assiste des éclairagistes tel que Daniel Levy, YukikoYoshimoto, éclairagiste japonaise de UshioAmagatsu, ou dernièrement Maryse Gautier et Joël Hourbeigt. Romain réalise également des installations-lumière pour des festivals ou des événements privés.

 

Au sein de la Compagnie Esquimots, il réalise la création lumière de La chambre rouge (dont il signe la scénographie avec Alice Duchange), ainsi que celle de L'Orange Mécanique.