AVEC LES ADOLESCENTS

Copyright Atelier Tout va bien

MONSTRE MANIFESTE

Un spectacle dédié aux adolescents

Le spectacle Monstre Manifeste, une adaptation du roman L’Orange Mécanique d’Anthony Burgess voit le jour à la Minoterie, scène conventionnée pour l'enfance et la jeunesse à Dijon.

Lors des 1ères représentations du spectacles, des adolescents (à partir de 14 ans) sont accueillis : groupes de collégiens, de lycéens, d'une structure de la Protection Judiciaire pour la Jeunesse (U.E.A.J. Dijon), de la troupe d'adolescents de la Minoterie, etc.

Un dossier d'accompagnement au spectacle est proposé aux accompagnateurs, ainsi qu'une rencontre "bord de plateau" à l'issue de chaque représentation animée par la metteuse en scène et le comédien.

Des ateliers en amont et en aval du spectacle peuvent être organisés (échanges autour des sujets du spectacle, ateliers d'expression, séances d'analyse du spectacle, etc.).

En avril 2017, le spectacle est sélectionné par le réseau "La Belle Fabrik" pour réaliser une tournée dans 4 lycées agricoles de Bourgogne.

Le spectacle continue d'être proposé aux lieux culturels autant qu'aux lycées (prochainement présenté au Lycée Anna Judic à Semur-en-Auxois, au Lycée Félix Kir à Plombières-lès-Dijon, etc.)

 

LA COMPÉTITION

Un nouveau projet de création mêlant recherches artistiques pluridisciplinaires et rencontres avec des adolescents

Amorcé lors d’une résidence longue au collège Arthur Rimbaud à Mirebeau-sur-Bèze sur la saison 2016-2017, ce projet a pour particularité d’associer des adolescents de différents horizons aux recherches menées par l’équipe artistique et ce, à différentes étapes du travail.

Trois lycées du Grand Dijon ont souhaité s’associer à cette démarche, et ont co-construit le projet avec la compagnie : les lycées agricoles Olivier de Serres à Quetigny, Félix Kir à Plombières-les-Dijon et le lycée professionnel Antoine à Dijon.

Par le biais de cycles d’ateliers menés par les artistes dans une classe choisie par chaque établissement, les élèves s’initient à une pratique artistique (écriture, jeu, jonglage, écriture chorégraphique) et réfléchissent avec l'équipe à la construction de l'histoire et du spectacle.

​​

Partenaires : la Région Bourgogne Franche-Comté, la Ville de Dijon, la Ville de Quetigny, le Théâtre Mansart, le Cèdre (Chenôve), les lycées Olivier de Serres, Félix Kir et Antoine Antoine.

JOURNAL D'UNE ECOLIÈRE SOVIÉTIQUE

Un cycle d'ateliers au collège Arthur Rimbaud à Mirebeau-sur-Bèze

Suite à la résidence menée en 2017 par la compagnie et à la rencontre entre Marion Chobert et Fabienne Hebmann, enseignante en Lettres, celles-ci ont souhaité impulser un nouveau projet ensemble. Il s'adresse à 2 classes de 3ème à qui nous proposons de travailler sur le journal intime de Nina Lougovskaïa. Ce texte, écrit par une jeune fille de quinze ans, sera à l’origine de sa déportation avec toute sa famille, au Goulag. On y découvre les questionnements et ressentis intimes d’une adolescente, ainsi que sa confrontation avec une dictature.

Notre projet est de théâtraliser certains passages de ce journal intime, et d’en proposer une présentation devant d’autres élèves et enseignants du collège, ainsi que devant les familles des participants.

Les ateliers auront lieu entre décembre 2017 et mars 2018.

Lycées : Des ateliers d'initiation au théâtre à l'année

> L'option Théâtre du Lycée Jean-Marc Boivin à Chevigny-Saint-Sauveur (21)

Pour la troisième année consécutive, la compagnie prend en charge l’option facultative Théâtre du Lycée Jean-Marc Boivin. Ce cours s’adresse à des élèves de la 2nde à la Terminale et fait l’objet d’un examen au moment du Baccalauréat.

Après une première année en partenariat avec le Musée Magnin, le travail de l'année dernière a porté sur "Electre" de Sophocle avec des extraits des œuvres de J. Giraudoux et JP Siméon. Cette année, nous investissons le thème de l'amour principalement autour de Roméo et Juliette de William Shakespeare.

> Un nouvel atelier Théâtre au Lycée Hippolyte Fontaine à Dijon

Depuis la rentrée 2017, Marion Chobert anime un nouvel atelier théâtre auprès des lycéens. Tous les mardis, le groupe se réunit pendant deux heures pour une initiation au théâtre et la construction d'un projet commun sur le thème du corps.

 

 

 

 

Une résidence longue dans la Ville de Mirebeau-sur-Bèze

Entre janvier et juin 2017, la Compagnie Esquimots réalise une résidence d'artistes de 4 semaines dans la commune de Mirebeau-sur-Bèze (21) animée par Marion Chobert, metteuse en scène, Lucile Beaune, comédienne et marionnettiste et Vincent Regnard, jongleur et acrobate. Sur une proposition de la Minoterie et de la D.R.A.C. Bourgogne-Franche-Comté, cette résidence a permis aux artistes de travailler sur leurs projets en cours ainsi que de proposer des cycles pluridisciplinaires d'expression. Ces ateliers ont concerné tous les niveaux du collège Arthur Rimbaud, où la compagnie s'est installée pendant 3 semaines, ainsi que des enfants et adolescents pendant les vacances scolaires.

Grâce au dispositif départemental « Starter », une classe de 4ème a pu bénéficier d’un nombre d’heures plus conséquent et de l’intervention de trois intervenantes : Lucile Beaune, Marion Chobert, et Fanny Verrax, philosophe.

Cette résidence artistique a eu comme thématique globale la problématique philosophique du « bien » et du « mal », choisie car étant le sujet de recherche de Lucile Beaune et Marion Chobert dans leurs travaux respectifs ou en commun (spectacles "Face au Mur" et "Monstre Manifeste").

Afin de tisser un fil rouge tout au long du projet, une marionnette, nommée Jack, a été installée au sein du collège en amont et tout au long de la résidence artistique. En le présentant comme un personnage ayant mal agi, l’équipe a lancé le sujet philosophique sous la forme ludique d’une énigme.

Ce projet est soutenu par la DRAC de Bourgogne Franche-Comté, le Conseil départemental de la Côte d’Or, le Rectorat de Dijon, le PETR Val de Saône Vingeanne, et la ville de Mirebeau-sur-Bèze.

 

         

Compagnie Esquimots - 7, allée de Saint-Nazaire - 21000 DIJON - Association Loi 1901 soutenue par le Conseil Départemental de Côte d'Or et la Ville de Dijon

Suivez-nous sur facebook :

  • Facebook Social Icon